Les étudiants chiliens en visite à Bruxelles

Les lea­ders du mou­ve­ment étudiant chi­lien, Camila Vallejo et Giorgio Jackson, sont venus cher­cher un soutien en Europe. Ils ont été reçus à Bruxelles, par le Parlement européen, puis à Paris afin d’exposer la situation politique et socio-économique au Chili. Mais c’est de la part des étudiants européens qu’ils ont reçu l’accueil le plus chaleureux. En effet, il est difficile pour les députés d’offrir leur appui politique à ces étudiants réclamant une éduca­tion publique, gra­tuite et de qua­lité alors que les pays européens ne développent pas ce modèle.

« Le processus révolutionnaire est en marche au Chili. Il nous faut des changements profonds, structurels », explique Camila Vallejo, présidente de la Fédération des étudiants du Chili. Rappelons que le Chili a hérité en majeure partie du régime Pinochet tant au niveau de l’éducation que de la démocratie. Depuis plusieurs mois, un mouvement étudiant d’ampleur historique depuis la fin de la dictature se développe au Chili. Ils sont des dizaines de milliers d’étudiants universitaires et du secondaire à être en mouvement autour du mot d’ordre « l’éducation est un droit, pas un commerce ! ». Malgré cela, le gouvernement Piñera refuse d’entendre leurs revendications.

Giorgio Jackson, président de Fédération des étudiants de l’Université Catholique (FEUC), insiste sur le fait que l’éducation et la démocratie sont liés : « Nous ne sommes pas des héros. Nous sommes des étudiants comme les autres. Nous avons de vraies différences culturelles dans notre pays, mais nous sommes un seul pays et c’est donc une évidence pour nous de demander des droits égaux pour tous ! »

Leur combat n’est pas sans rappeler la ligne politique de la FEF et son propre combat pour un enseignement public, gratuit et de qualité. Avec les étudiants chiliens, nous partageons de nombreuses similitudes : nous sommes contre la marchandisation et la privatisation de l’enseignement, contre la sélection à l’entrée. C’est pourquoi la FEF soutient le mouvement étudiant chilien! (cf [download id= »20″], 2011)

Camila Vallejo et Giorgio Jackson devaient repar­tir hier soir au Chili pour pou­voir par­ti­ci­per, le 19 octobre, à une nou­velle jour­née de mobi­li­sa­tion des étudiants en lutte depuis cinq mois avec les lycéens et les ensei­gnants pour récla­mer une réforme pro­fonde de l’éducation et notam­ment davan­tage de financement pour l’enseignement public.