Un numéro INAMI pour tous, un vrai!

La Fédération des Étudiants Francophones soutient la manifestation de ce vendredi 14 mars qui vise à exiger de la Ministre Onkelinx des engagements clairs et tenus en ce qui concerne la problématique des numéros INAMI. La situation actuelle des étudiants en médecine, désireux d’accéder à leur spécialisation et dénoncée depuis plusieurs années, amènent les étudiants à une exigence: il est temps que les politiques fassent bouger les choses!

Sous l’impulsion d’un groupe de délégués étudiants de l’UCL, la FEF et ses Conseils étudiants se sont saisis du problème des numéros INAMI et se sont positionnés en soutien à l’action organisée ce vendredi 14 mars par le CIUM. Soutenue par plusieurs organisations, cette action porte plusieurs revendications reprises sous le slogan « Un numéro INAMI pour tous ». Mais les exigences des étudiants vont au-delà de l’octroi théorique de ces numéros aux étudiants candidats aux spécialisations.

En effet, si ce numéro leur permettra d’exercer la profession de leur choix, il ne peut être concrétisé sans l’augmentation du nombre de places de stage disponibles en spécialisation et, à fortiori, pas sans le financement public qui conditionne ces stages.

Revendiqué depuis plusieurs années et promis à maintes reprises par la Ministre, les représentants étudiants exigent aussi l’établissement d’un cadastre de spécialistes correspondant à la réalité et régulièrement mis à jour. Ces différents éléments restreignent actuellement l’accès aux spécialisations et doivent être résolus pour un enseignement de qualité pour tous les étudiants de médecine.

La FEF souhaite donc marquer sa volonté d’obtenir des engagements concrets de la Ministre et porter la voix des étudiants des facultés de l’UCL, l’UNamur, l’ULB et l’ULg, représentés par leurs Conseils Etudiants au sein du Conseil Fédéral.

Print Friendly, PDF & Email