Campagne « Transports et logements » – Étudier est un droit, pas un privilège!

Aujourd’hui, de plus en plus d’étudiant.e.s sont confronté.e.s à la précarité: le nombre d’étudiant.e.s aidé.e.s par les CPAS ne cesse d’augmenter. Une augmentation qui, entre 2005 et 2015, s’élève à 124% en Fédération Wallonie-Bruxelles! Au quotidien, les étudiants relèvent bon nombre de défis pour suivre leurs études!

Certain.e.s, pour payer le loyer exorbitant d’une chambre, travaillent les soirs ou les weekends en plus de leurs heures de cours. Un loyer qui est la principale dépense des étudiant.e.s avec un coût de 450 euros par mois, en moyenne! Et la pénurie actuelle de kots ne fait que grimper les loyers… Sur Bruxelles, seul un.e étudiant.e sur quatre qui en fait la demande, obtient un logement sur son campus!

D’autres étudiant.e.s, faute de moyens, font les trajets allers et retours tous les jours, de leur domicile à leur établissement. Des trajets qui peuvent durer des heures, sans compter les retards, les correspondances, etc. De plus, ce sont près de 3 milliards d’euros de coupes budgétaires qui sont annoncées à la SNCB et qui se traduiront notamment par des augmentations tarifaires (+20% sur les 5 prochaines années). L’alternative d’un kot en transports en commun devient de plus en plus un luxe!

À la Fédération des Étudiant.e.s Francophones, la démocratisation de l’enseignement supérieur et son accès pour le plus grand nombre, quelle que soit l’origine sociale de l’étudiant.e, est une priorité. Un objectif qui passe aussi par un meilleur accès au logement et à la mobilité! La condition de vie étudiante doit donc être améliorée pour faire face à ces défis. Afin d’offrir à tou.te.s un accès à l’enseignement, il est nécessaire de refinancer et d’organiser publiquement une offre de logements pour les étudiant.e.s ainsi qu’un service public de mobilité qui soit durable et accessibles à tou.te.s.

La FEF est donc présente sur les campus pour sensibiliser les étudiants à leurs conditions de vie et les informer sur leurs droits. Mais informer ne suffit pas! Il faut gagner de nouveaux droits pour les étudiants, revendiquer haut et fort cette nécessité de combler les pénuries de logements et refinancer les transports en commun: les étudiant.e.s sont appelé.e.s à se mobiliser le jeudi 24 mars à 13h à la gare du midi pour faire entendre leurs revendications!

 


Boîte à outils:

Affiche de la campagne:

fef_affiche_camp

Flyers de la campagne:


Affiche du rassemblement:

Flyer du rassemblement:


La cover Facebook:

cover_generique

Print Friendly, PDF & Email