Etudiants internationaux : place aux mobilisations conséquentes

Ce jeudi 20 avril, les étudiant.e.s membres du mouvement « NON à la hausse du minerval des étudiant.e.s hors UE », ainsi que plus d’une soixantaine d’associations, organisent conjointement des mobilisations ; à 12h à l’ULB et à 12h45 à l’UCL, devant les rectorats respectifs. Les étudiant.e.s manifesteront leur opposition catégorique à cette mesure dramatique pour l’accessibilité de notre enseignement supérieur, mesure qui bafoue un peu plus chaque jour l’égalité des chances.

En juin dernier, les recteurs avaient la ferme volonté d’augmenter le minerval des étudiant.e.s figurant sur la liste des « pays en voie de développement » à 12.525€ (soit jusqu’à quinze fois le minerval de base). Lors de la rentrée académique 2016-2017, ces étudiant.e.s ont vu leurs frais d’inscription augmenter à 4.175€ !

Afin de réduire cette somme astronomique et inégalitaire, et d’empêcher toute future augmentation possible, la FEF et le mouvement contre la hausse du minerval ont protesté et mené plusieurs actions devant le bâtiment de l’ARES. Et leurs efforts ont payé : les étudiant.e.s ont obtenu que le minerval n’augmente pas jusqu’à 12.525€ mais reste stable, à 4.175€, pour l’année académique prochaine. Une demi-victoire, mais une victoire tout de même.

Pour autant, le combat ne s’arrête pas ! Des droits sont encore à défendre car, derrière les beaux discours d’ouverture et de multiculturalité portés par les universités belges francophones, nous mettons en évidence une politique discriminatoire visant à n’accueillir que des étudiant.e.s internationaux/ales riches et à exclure les autres. Nous refusons que ces dernier.ère.s portent la responsabilité d’un manque de financement de notre enseignement supérieur.

Lors de la dernière action, en mars, la FEF mettait en garde les recteurs : « S’ils restent insensibles à nos revendications, le ton montera et des mobilisations plus conséquentes auront lieu. » Force est de constater que cet avertissement n’a pas été pris au sérieux. Nous tiendrons parole ce jeudi !

L’appel à manifester du mouvement « NON à la hausse du minerval des étudiant.es. hors UE » – composé notamment de la FEF, de l’AGL, du BEA, de l’Union Syndicale Etudiante (USE), de la Coordination Générale des Etudiants Internationaux (CGEI) et de l’Union des Etudiants et Chercheurs Etrangers de l’UMons (UECE) –  a été rejoint par plusieurs foyers d’étudiant.e.s internationaux/ales, organisations de jeunesse, cercles politiques, sociaux, culturels et folkloriques, ainsi que par la CGSP, le CNCD 11-11-11 et le MRAX. Au total, ce sont plus de soixante associations qui s’opposent à ces mesures inégalitaires.

Print Friendly, PDF & Email