Covid-19 : toujours aucune mesure généralisée ni de garantie pour protéger les étudiants selon la FEF.

Alors que la semaine dernière, en réaction à l’actualité liée au Covid-19, le Conseil National de Sécurité renforçait les mesures de confinement et de distanciation sociale de la populationafin de ralentir la propagation du virus, une réunion était organisée par le cabinet de la ministre de l‘enseignement supérieur ce lundi pour faire le point sur la situation dans les établissements. Étaient conviés à cette visio-conférence, la Fédération des Etudiants Francophones, l’ARES, les recteurs des universités et les directeurs des Hautes Écoles et Écoles Supérieures des Arts. 

Alors que la FEF et ses représentants étudiants s’attendaient à une réelle prise de position de la Ministre en charge, Valérie Glatigny, et des nouvelles mesures généralisées sur la situation vécue par les étudiants auquotidien,  cette réunion, si elle a permis de faire un état des lieux des volontés de chacun, n’a pas abouti à de réelles solutions pour remédier au capharnaüm actuel. Pourtant, sans nouvelles mesures et une prise de responsabilité de la part des autorités politiques, les établissements, se retrouvant donc livrés à eux-mêmes, prennent des décisions et adoptent des pratiques sur du long terme qui ne sont pas toujours adaptées, ni justes, et surtout, qui renforcent les inégalités pédagogiques, socio-économiques et culturelles entre les étudiants. Ces décisions ne font par ailleurs pas toujours l’objet d’une concertation avec les étudiants et leursreprésentants.

C’est pourquoi, la Fédération rappelle, une fois encore, qu’il est urgent et essentiel d’adopter des solutions concrètes, justes et généralisées à l’ensemble de l’enseignement supérieur afin de faire face aux problématiques qui vont inévitablement se présenter.  La FEF tient à rappeler la nécessité de prendre en compte toutes ces problématiques afin que les étudiants puissent vivre cette situation particulière de manière plus sereine. Dans ce sens, la FEF a réuni plus de 13.000 réponses à son enquête sur l’impact des mesures prises dans les établissements  afin de réellement connaitre les réalités du terrain. Dans les prochains jours et semaines, la FEF et les Conseils Etudiants travailleront conjointement à diffuser les résultats de celle-ci et à défendre les étudiants face à cette situation, inédite certes, mais néanmoins difficile.

Télécharger ici le communiqué de presse complet

Print Friendly, PDF & Email