Aller au contenu

La précarité étudiante : un concept inventé par la FEF ?

Le 17 novembre, pendant que les étudiants manifestaient dans toute la Fédération Wallonie-Bruxelles pour dénoncer l’inaction politique contre la précarité étudiante et les réformes élitistes de l’enseignement supérieur, la ministre de l’Enseignement supérieur, madame Françoise Bertieaux (MR), lors d’une conférence organisée par la FEL, tenait des propos alarmants selon lesquels la précarité étudiante ne serait autre qu’un concept inventé.

Lire la suite

Etude sur l’évaluation du coût des études

Du fait des coûts prohibitifs des études, de nombreuses familles sont dans le rouge en septembre avec des conséquences dramatiques pour les jeunes. Malgré les dispositifs d’aide actuels, les coûts des études plongent de nombreuses familles sous le seuil de pauvreté, orientent des choix d’études, hypothèquent la réussite des jeunes précaires, voire empêchent certains jeunes d’entreprendre des études supérieures. Des situations intolérables.

Lire la suite

Des repas chauds à 2€ !

Toujours plus d’étudiants précaires, toujours pas d’aides. Que faut-il faire pour qu’enfin les étudiants puissent manger à leur faim ? Alors que l’inflation des produits alimentaires atteint son plus haut niveau, il est temps que la ministre de l’Enseignement supérieur, madame Valérie Glatigny, prenne ses responsabilités. Nous lui ferons entendre nos revendications ce mercredi 26 avril, à partir de 12h30 sur la place Surlet de Chokier.

Lire la suite

Des pâtes contre la précarité

Alors que les effets de l’inflation et de la crise énergétique se font encore durement ressentir auprès des populations les plus précaires, la ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Glatigny refuse de voir la réalité en face et ne met rien en place pour aider les étudiants. La Fédération des Étudiants Francophones organise jeudi 16 mars une distribution de pâtes sur cinq campus liégeois, pour aider nos étudiants en difficulté et alerter les responsables sur cette situation intenable.

Lire la suite

On a faim, les gouvernements sont radins

Avant la crise sanitaire, 80 000 étudiants étaient déjà en situation de précarité, soit près d’un étudiant sur trois. Avec la crise énergétique et l’inflation galopante que nous connaissons actuellement, nul doute que la réalité est encore plus alarmante qu’avant. La Fédération des Étudiants Francophones continuera de se battre tant que des mesures d’aides structurelles ne seront pas prises par nos gouvernements !

Lire la suite

Face à l’augmentation du coût de la vie, c’est la dèche !

Crise énergétique, crise du logement, inflation incontrôlable, transports impayables… Les prix ont explosé partout, et c’est la dèche pour des dizaines de milliers d’étudiants. La FEF ne restera pas impassible face à l’inaction de nos dirigeants, et continuera de se battre pour le droit de tous les étudiants à suivre des études dans des conditions de vie dignes. Une manifestation sera organisée pour défendre nos droits lors de la journée internationale des étudiants, le 17 novembre à Bruxelles, à partir de 11h15 sur la place des Congrès.

Lire la suite

Après la crise sanitaire, la crise économique achèvera-t-elle les étudiants ?

La crise économique actuelle, caractérisée par une inflation incontrôlable et des factures d’énergie qui explosent, touche
l’ensemble de la population sans exception. Alors que les étudiants sortent de deux années éprouvantes, qui ont mis en
lumière les impacts désastreux de la précarité, la crise actuelle va les plonger dans une situation qui deviendra vite
insurmontable. Les files des épiceries sociales, déjà débordées, s’allongent encore, les étudiants sautent des repas et
s’alimentent mal, et le coût de l’énergie les force à se priver des premières nécessités.

Lire la suite

« T’es Fauché·e »

J’ai tellement plus de thunes, que ce soir ce sera des pâtes. Cette phrase, tellement banalisée, est pourtant le reflet d’une précarité étudiante qui ne cesse de grandir.

Lire la suite

L’ESACT en grève contre la précarité étudiante

Poussé·e·s par l’actualité de plus en plus présente sur la précarité étudiante, et plus particulièrement sur les mouvements pour contrer celle-ci en France, les étudiant·e·s de l’ESACT (l’École Supérieure d’Acteurs·rices rattachée au Conservatoire Royal de Liège) ont décidé de se mettre en grève pendant une journée.

Lire la suite