Aller au contenu

Communiqués de presse

Tout
  • Tout
  • Aides sociales
  • Alliances d’universités européennes
  • Allocations – bourses
  • Egalité - Discrimination
  • Elections étudiantes
  • Etudiants internationaux
  • Financement
  • Infrastructures
  • International
  • Job étudiant
  • Logement
  • Médecine
  • Médecine dentisterie
  • Mobilité
  • Offre d'emploi
  • Paysage de l’enseignement supérieur
  • Précarité
  • Prostitution
  • Santé
  • Sélection
  • Stages
  • Syndicats

Non à la précarisation et à l’expulsion des étudiants étrangers

L’avenir de nombreux étudiants étrangers hors UE en Belgique est menacé, avec la perte de leur garant ne répondant plus aux nouvelles conditions. Cette situation est due à la récente augmentation des critères de revenus nécessaires pour les garants, qui rendent l’accès à l’enseignement supérieur encore plus restrictif pour les étudiants déjà vulnérables par la précarité et les longues démarches administratives. Le gouvernement fédéral belge continue de restreindre l’accès des étudiants étrangers à l’enseignement supérieur.

 

Des repas chauds à 2€ !

Toujours plus d’étudiants précaires, toujours pas d’aides. Que faut-il faire pour qu’enfin les étudiants puissent manger à leur faim ? Alors que l’inflation des produits alimentaires atteint son plus haut niveau, il est temps que la ministre de l’Enseignement supérieur, madame Valérie Glatigny, prenne ses responsabilités. Nous lui ferons entendre nos revendications ce mercredi 26 avril, à partir de 12h30 sur la place Surlet de Chokier.

 

Assistants en médecine surmenés : un danger pour tous

Les représentants des étudiants en médecine de l’UCLouvain (AGW), de l’UMons (ORE) et de l’ULB (BEM), et la Fédération des Étudiants Francophones s’alarment de la situation des assistants dans les hôpitaux, contraints de travailler de longues heures au détriment de leur santé, de leur formation et de la qualité des soins donnés aux patients. Dans une situation de pénurie globale de médecins, il est urgent que nos gouvernements mettent en place des mesures structurelles pour garantir le bien-être des travailleurs des soins de santé, ainsi que celui de la population.

 

Non au calendrier du burn-out !

L’Enseignement Supérieur mérite mieux qu’une réforme précipitée et bâclée ! La Fédération des Étudiants Francophones regrette le manque d’écoute dont fait preuve la ministre de l’Enseignement Supérieur Valérie Glatigny, et demande de revoir les priorités pour que la réforme des rythmes académiques corresponde réellement aux besoins du secteur. Une pétition lui est adressée et une mobilisation sera organisée ce jeudi 30 mars 2023, à 10h rue Royale 180, à Bruxelles, pour faire entendre la voix des étudiants !

 

Des pâtes contre la précarité

Alors que les effets de l’inflation et de la crise énergétique se font encore durement ressentir auprès des populations les plus précaires, la ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Glatigny refuse de voir la réalité en face et ne met rien en place pour aider les étudiants. La Fédération des Étudiants Francophones organise jeudi 16 mars une distribution de pâtes sur cinq campus liégeois, pour aider nos étudiants en difficulté et alerter les responsables sur cette situation intenable.

 

Hé Valoche, on veut notre master

Suite à la décision de la ministre de l’Enseignement Supérieur de refuser à l’UMons l’habilitation pour un master en médecine, à l’encontre de l’avis de l’ARES et de la réalité de terrain, la Fédération des Étudiants Francophones, l’Organisation Représentative des Étudiants de l’UMons, et les représentants étudiants de la faculté de médecine organisent une manifestation à Mons ce jeudi 16 février, 12h30 sur la Plaine de Nimy.

 

Pour un Master en Médecine à Mons

La ministre de l’Enseignement Supérieur Valérie Glatigny a annoncé cette semaine son opposition à la création d’un Master en Médecine à L’UMons. L’Organisation Représentative des Étudiants, les représentants des étudiants en médecine de Mons, et la Fédération des Étudiants Francophones déplorent cette décision déconnectée de la réalité de terrain et demandent à la ministre de lever son refus au plus vite.

 

Non à l’augmentation des tarifs SNCB

La SNCB annonce une augmentation de 9% sur ses tarifs à partir de février 2023, alors que les prix actuels représentent déjà un frein pour bon nombre d’étudiants et de travailleurs. Nous nous opposons à cette augmentation des prix et demandons la mise en place d’un abonnement à 12 euros pour les jeunes et les étudiants. Il est plus que temps de doter la SNCB d’un refinancement de grande ampleur, qui permettra enfin à ce service public essentiel d’être en adéquation avec les enjeux sociaux et climatiques futurs.

 

Combien de victimes avant d’agir ?

Fin décembre, une étudiante de l’ULB a été violée sur le campus de La Plaine alors qu’elle se rendait simplement au sport après une journée, d’étude. La Fédération des Étudiants Francophones et le Bureau des Étudiants Administrateurs de l’ULB apportent tout leur soutien à la victime et organisent un rassemblement le mardi 10 janvier à 18h30 sur le campus de La Plaine. Il est temps que les étudiantes soient en sécurité sur leur campus !

 

Défendre
Représenter
Mobiliser